Ce jeudi 22 Septembre, la CGT a donc organisé une grève à travers les hôpitaux du pays. Pas de défilés ou de cortèges prévus

Publié le 22/09/2022

Les syndicats en ordre dispersé pour alerter sur la crise de l’hôpital

Paris, le jeudi 22 septembre 2022 – Une grève est organisée ce jeudi à l’hôpital public par la CGT mais d’autres mouvements sociaux sont prévus dans les prochains jours.

Présentation en Conseil des ministres du projet de loi de financement de la Sécurité Sociale (PLFSS) lundi prochain, ouverture du « CNR santé » le 3 octobre : les prochains jours seront importants pour l’avenir de notre système de santé et en particulier de l’hôpital public. Les syndicats l’ont bien compris et entendent peser sur les futurs débats.

Ce jeudi, la CGT a donc organisé une grève à travers les hôpitaux du pays. Pas de défilés ou de cortèges prévus : les grévistes sont appelés à se rassembler devant les hôpitaux, les sièges des agences régionales de Santé (ARS) et les préfectures pour exprimer leur désarroi. A Paris, la manifestation a lieu cet après-midi devant l’ancien siège de l’AP-HP.

Le cercle vicieux du manque de lits et de personnel

De Dijon à Bayonne en passant par Chambéry ou Maubeuge, le message des grévistes est le même : dénoncer la dégradation des conditions de travail et alerter sur l’épuisement des équipes, après deux ans de crise sanitaire et un été sous tension. Pour les participants au mouvement social, c’est le manque d’effectifs et de lits qui est au cœur de la crise indéniable que traverse l’hôpital public.

« Depuis le déménagement de l’hôpital en octobre 2021, on a perdu plusieurs dizaines de lits. Conséquence : moins de personnel. Et l’été dernier, on a dû supprimer des lits pour cause de manque de personnel, c’est un cercle vicieux » dénonce Mary Génard, responsable CFDT à l’hôpital de Maubeuge.

En raison du manque de personnel, les soignants sont obligés de cumuler heures supplémentaires et astreintes, dénoncent les syndicats, accentuant leur épuisement et les départs. Pour la CGT, les diverses primes et revalorisations de salaires accordés depuis les accords de Ségur de juillet 2020 n’ont pas permis de résoudre le problème d’attractivité des carrières hospitalières.

« Les personnels qui voient que leurs carrières n’avancent pas partent en Belgique ou en libéral » explique Guillaume Rosey, représentant de la CGT à l’hôpital de Maubeuge.

Réduction du temps de travail et embauches massives : le plan ambitieux de la CGT

Le plan de la CGT pour redonner de l’attractivité à l’hôpital est ambitieux, voire irréaliste diront certains : réduire le temps de travail à 32 heures, revoir toutes les grilles de salaire et titulariser tous les contractuels, qui représentent 30 % du personnel de l’hôpital selon la CGT. Le syndicat demande également la mise en place d’un plan d’embauche massif : 100 000 postes de plus à l’hôpital, autant dans le milieu médico-social et le double dans les Ehpad.

L’un des obstacles des syndicats pour peser dans le grand débat sur la santé qui s’annonce est leur grande division. En effet, si la grève de ce jeudi était organisée par la CGT, trois autres syndicats hospitaliers (FO, CDFT, Unsa) appellent eux à une journée de mobilisation pour mardi prochain. Les ponts semblent définitivement couper entre la CGT et les syndicats « réformistes », depuis que la CGT a refusé de signer les accords de Ségur acceptés par les trois autres organisations.

Pour Mireille Stivala, secrétaire général de la CGT-Santé, le retour à « l’unité large d’avant la Covid » semble désormais impossible. Visiblement décidée à jouer l’affrontement, la CGT appelle les soignants à participer également à la grève interprofessionnelle qui aura lieu jeudi prochain.

Grégoire Griffard

Publié par jscheffer81

Cardiologue ancien chef de service au CH d'Albi et ancien administrateur Ancien membre de Conseil de Faculté Toulouse-Purpan et du bureau de la fédération des internes de région sanitaire Cofondateur de syndicats de praticiens hospitaliers et d'associations sur l'hôpital public et l'accès au soins - Comité de Défense de l'Hopital et de la Santé d'Albi Auteur du pacte écologique pour l'Albigeois en 2007 Candidat aux municipales sur les listes des verts et d'EELV avant 2020 Membre du Collectif Citoyen Albi

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s