Le gouvernement maintient la suspension des personnels soignants non vaccinés

AccueilActus médicalesSanté Publique

Réintégrer les soignants non vaccinés ? 5 médecins répondent sans langue de bois

PAR 

STÉPHANE LONG – 

PUBLIÉ LE 23/07/2022

https://t.co/lid2Y0Tu4x

Crédit photo : Phanie

Le débat sur la réintégration à l’hôpital des soignants non vaccinés semble définitivement refermé. Ce vendredi, le ministre de la Santé, François Braun, s’est prononcé pour le maintien de leur suspension, suivant l’avis de la Haute Autorité de santé publiée un peu plus tôt.

Pourtant, l’idée d’une réintégration faisait son chemin depuis plusieurs jours. Les Sénateurs avaient ouvert la voie en l’évoquant dans le cadre de la discussion du projet de loi sanitaire. Elle gagnait du terrain même chez les médecins. Ils ont été quelques-uns à prendre la parole publiquement pour réclamer la levée de la suspension à un moment où l’hôpital manque de bras.

Cette décision de réintégration serait-elle « une faute », comme l’exprime l’Académie nationale de médecine ? Pour éclairer le débat, « Le Quotidien » a donné la parole à cinq médecins (dont certains se sont exprimés avant que la décision de la HAS ne soit rendue publique). Ils exposent leurs arguments sans filtre.

Dr Yannick Neuder : « Il faut être pragmatique et remettre des bras et des jambes à l’hôpital où la situation est compliquée »
Le cardiologue (CHU de Grenoble) également député LR de l’Isère plaide ouvertement pour la réintégration des soignants à l’hôpital. Il y a quelques jours, il a interpellé le ministre de la Santé sur le sujet, invoquant la situation très tendue à l’hôpital. (Séquence enregistrée jeudi 21 juillet, avant la décision de la HAS et du ministre de la Santé)

Dr Patrick Pelloux : « Il y a un côté « Il faut les punir » dans cette volonté de ne pas les réintégrer »
L’urgentiste, président de l’Amuf, plaide pour la réintégration des soignants suspendus dans un contexte où les mesures d’urgence ont été levées. Il regrette la décision de la HAS et du ministre de la Santé, et évoque une volonté de « punir » les soignants non vaccinés alors que l’hôpital manque cruellement de bras.  (Séquence enregistrée vendredi 22 juillet, après la publication de l’avis de la HAS)

Dr Mathias Wargon : « Un choix qui serait populiste pour draguer les antivax »
Chef de service des urgences à l’hôpital Delafontaine (Saint-Denis), le Dr Mathias Wargon s’oppose fermement à l’idée de réintégrer les soignants suspendus. Il dénonce une approche « populiste » visant à « draguer les antivax » et qui ne résoudrait pas le problème de la pénurie de personnel à l’hôpital. (Séquence enregistrée jeudi 21 juillet, avant la décision de la HAS et du ministre de la Santé)

Dr Jérôme Marty : « Examiner au cas par cas les motivations des soignants non vaccinés » 
Le président de l’UFML-S ne rejette pas en bloc l’idée de réintégrer les soignants non vaccinés. Mais il suggère d’examiner au cas par cas les demandes. « Quelles sont les bases scientifiques qui ont motivé leur choix ? », s’interroge le généraliste. « Parmi eux, il y en a quand même qui nous disent que ce n’est pas un vaccin, que c’est une injection expérimentale, qu’il modifie le groupe Rhésus des gens vaccinés […] Réintégrer ces gens n’est pas sans poser problème », s’inquiète le Dr Marty. (Séquence enregistrée vendredi 22 juillet, avant la publication de l’avis de la HAS et du ministre de la Santé)

Dr Franck Devulder : « Si vous n’êtes pas vacciné, vous ne bossez pas à l’hôpital ! »
Gastro-entérologue et président de la CSMF, le Dr Franck Devulder se range à l’avis des autorités scientifiques qui se prononcent contre la levée de la suspension des soignants non vaccinés. Il rappelle la faible proportion du personnel hospitalier concerné. « Aller imaginer que ce serait la solution miracle pour résoudre le déficit de soignants, ça ne l’est pas », insiste le médecin qui rappelle également que les soignants ont le devoir et l’obligation d’être vaccinés. (Séquence enregistrée vendredi 22 juillet, après la publication de l’avis de la HAS

La HAS opposée à la réintégration des soignants non vaccinés contre le Covid 

Par Sandy Bonin le 22-07-2022

https://tracker.egora.fr/u/nrd.php?p=XYBlorZBtz_5559_3936956_1_12&ems_l=3920447&i=1&d=UElCV0pkaFluVCUyQlFMYnZycUhCUTB4dGpOSjh1aVBEYk1JcUY1ZUk4NzkzUGZJWktDQkJMM2JwRzdmJTJGQndVbXQycGo2RWFac0ZlJTJGNG9hNzFpJTJCeWhvdyUzRCUzRA%3D%3D%7CQmVzdCtvZittJUMzJUE5ZGVjaW5lKzIwMjItMDctMjQrN2g%3D%7CMjAyMg%3D%3D%7CMDc%3D%7CMjQ%3D%7CMTMzNzIzNjIy%7CWFlCbG9yWkJ0eg%3D%3D%7CNWQ0NjNjMjI2MDFiYzA0MDE%3D%7C&_esuh=_11_e4e753e2b0465198b75f5a440306888676bfd0f19559f787ec3ee15373142b2b

Alors que l’hôpital est à bout de souffle et que le manque de personnel fait craindre un été chaotique, faut-il réintégrer les soignants non vaccinés contre le Covid ? Plutôt opposé à une réintégration, le ministre de la Santé François Braun a saisi il y a quelques semaines la Haute Autorité de santé (HAS) et le Conseil consultatif national d’éthique (CCNE) sur la question. La HAS vient de rendre un avis favorable au maintien de l’obligation de vaccination contre la Covid-19 des personnels exerçant dans les établissements de santé et médico-sociaux.  

« Dans le contexte d’une 7e vague, au vu de l’efficacité des vaccins et des incertitudes concernant la suite de l’épidémie, la HAS considère que les données ne sont pas de nature à remettre en cause aujourd’hui » l’obligation vaccinale des soignants, en vigueur depuis le 15 septembre dernier.  

La HAS justifie sa décision par le contexte actuel marqué par une nouvelle vague épidémique due au sous-lignage BA.5 du variant Omicron. « L’augmentation du taux d’incidence de la Covid-19 commence à ralentir mais se maintient à un niveau très élevé, avec une hausse marquée des admissions à l’hôpital et des décès « , précise l’instance scientifique. 

La HAS ajoute que « la disponibilité de vaccins sûrs et efficaces face au variant Omicron après une première dose de rappel, en premier lieu contre les formes sévères, mais aussi contre les infections » participe ainsi « à la limitation de la diffusion de l’épidémie ». La protection vaccinale se situe entre 45 % et 55 % contre les infections symptomatiques et autour de 80 % contre les formes sévères dans les 3 mois suivant son injection, rappelle la Haute Autorité de santé.  

Cariste, retraitée, coach en santé, homéopathe… Que deviennent les médecins suspendus ? [ENQUÊTE]

Alors que de nombreux soignants non vaccinés mettent en avant les effets indésirables du vaccin, la HAS indique que « la survenue d’effets indésirables graves après vaccination contre la Covid-19 est extrêmement faible« . 

Des « rejets » au sein des équipes

Également interrogé sur la question de la réintégration des soignants non vacciné, le Conseil scientifique, lors de sa dernière conférence de presse, s’est dit « réservé ».  Un « soignant doit privilégier l’ensemble des gestes et procédures pour ne pas contaminer les patients souvent fragiles qu’il prend en charge et pour limiter la survenue des clusters », souligne le Conseil qui ajoute que « la réintégration de soignants non vaccinés dans les équipes hospitalières n’aura probablement pas d’impact sur l’amélioration de l’organisation hospitalière », mais risque de soulever « des problèmes de rejet au sein des équipes ». 

Enfin, l’Académie nationale de médecine s’est également « fermement opposée » à la réintégration des soignants non vaccinés qui serait une « faute » selon elle. « La réintégration de professionnels de la santé non vaccinés au sein de l’équipe soignante compromettrait le climat de confiance et la cohésion qui doivent exister entre ses membres et avec les malades » et « mettrait en péril les malades fragiles », sans résoudre les difficultés actuelles de fonctionnement de l’hôpital, a justifié l’Académie. 

Le CCNE n’a pas encore rendu son avis. 

Sources : 

HAS, 21 juillet 2022.

L’Académie de médecine fermement opposée à la réintégration des soignants non vaccinés contre le Covid   

Par Sandy Bonin le 19-07-2022 https://redir.ownpage.fr/newsletter/d8e2ce3233e6d006/eyJzIjoiNzM1MDVmOWUiLCJhciI6IjYyZDZhMWFhZDkxZjc2MDAwODk3ZDIwOCIsInUiOiI4YWE0ODMzMjAxYTQwOGU4YTVkNzc2YWMwYjg0NGJiYyIsInVyIjoiaHR0cHM6Ly93d3cuZWdvcmEuZnIvQXV0b0Nvbm5lY3QtTWVkT0s_U2l0ZUlEPTYxNzcxZjE4LTkxOGMtNDVlOC1iM2M3LTNhYjFjNmRkY2MxNiZlbmNyeXB0ZWRfaWQ9UElCV0pkaFluVCtRTGJ2cnFIQlEweHRqTko4dWlQRGJNSXFGNWVJODc5M1BmSVpLQ0JCTDNicEc3Zi9Cd1VtdDJwajZFYVpzRmUvNG9hNzFpK3lob3c9PSZSZXR1cm5Vcmw9aHR0cHMlM0ElMkYlMkZ3d3cuZWdvcmEuZnIlMkZhY3R1cy1wcm8lMkZwb2xpdGlxdWUtZGUtc2FudGUlMkY3NTI0MC1sLWFjYWRlbWllLWRlLW1lZGVjaW5lLWZlcm1lbWVudC1vcHBvc2VlLWEtbGEtcmVpbnRlZ3JhdGlvbi1kZXMlM0Z1dG1fc291cmNlJTNEb3ducGFnZSUyNnV0bV9tZWRpdW0lM0RlbWFpbCUyNnV0bV9jYW1wYWlnbiUzRDIwMjIwNzI0JTI2X29wZSUzRGV5Sm5kV2xrSWpvaU9HRmhORGd6TXpJd01XRTBNRGhsT0dFMVpEYzNObUZqTUdJNE5EUmlZbU1pZlElMjUzRCUyNTNEIiwiZyI6IjIxNTE5OCIsInAiOiIzMyJ9

Faut-il réintégrer les soignants non vaccinés contre le Covid ? Alors que le ministre de la Santé François Braun a saisi la Haute autorité de santé (HAS) et le Conseil national d’éthique (CCNE) sur cette question, l’Académie nationale de médecine vient de donner son avis. Et la réponse est non. Réintégrer les soignants non vaccinés contre le Covid-19 serait une faute estiment même les académiciens. 

Alors que l’Académie de médecine s’est prononcée très tôt en faveur de l’obligation vaccinale pour les soignants, elle estime que « l’hésitation vaccinale » est « éthiquement inacceptable dans leur profession ». Pourtant la question de la réintégration des professionnels de santé non vaccinés contre le Covid revient régulièrement dans le débat public, l’été s’annonçant extrêmement tendu dans les hôpitaux.

« Au total, près de 0,3% des professionnels hospitaliers, soignants et non-soignants, auraient ainsi été suspendus depuis l’automne 2021 selon la Fédération Hospitalière de France qui précise que leur réintégration ne compenserait pas la grave pénurie de personnel dont souffre l’hôpital », indique le communiqué de l’Académie de médecine.

Covid : Braun va saisir la HAS sur la question de la réintégration des soignants non vaccinés

Les académiciens rappellent toutefois que « tout refus de se faire vacciner motivé par des convictions personnelles est respectable, mais incompatible avec le métier de soignant ». Selon les scientifiques, la baisse d’efficacité des vaccins pour prévenir l’infection et la contagion par les nouveaux variants du SARS-CoV-2 « ne saurait justifier la réintégration des non vaccinés ». Ils estiment par ailleurs « qu’aucun des arguments ressassés (absence d’efficacité, effets indésirables, manque de recul,..) ne permet de valider scientifiquement le refus de se faire vacciner, les véritables contre-indications médicales à la vaccination étant très rares ».

« La réintégration de professionnels de la santé non vaccinés au sein de l’équipe soignante compromettrait le climat de confiance et la cohésion qui doivent exister entre ses membres et avec les malades » et « mettrait en péril les malades fragiles », sans résoudre les difficultés actuelles de fonctionnement de l’hôpital tranche l’Académie de médecine qui « exprime sa ferme opposition » à la réintégration des soignants suspendus.

Voir aussi;

https://environnementsantepolitique.fr/2022/07/19/il-faut-annuler-la-suspension-du-personnel-non-vaccine-cela-donnerait-un-peu-dair-a-un-systeme-hospitalier-mal-en-point-f-pierru-et-i-sainsaulieu-sociologues/

Publié par jscheffer81

Cardiologue ancien chef de service au CH d'Albi et ancien administrateur Ancien membre de Conseil de Faculté Toulouse-Purpan et du bureau de la fédération des internes de région sanitaire Cofondateur de syndicats de praticiens hospitaliers et d'associations sur l'hôpital public et l'accès au soins - Comité de Défense de l'Hopital et de la Santé d'Albi Auteur du pacte écologique pour l'Albigeois en 2007 Candidat aux municipales sur les listes des verts et d'EELV avant 2020 Membre du Collectif Citoyen Albi

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s