Les premiers pas de Brigitte Bourguignon

« Les solutions miracles n’existent pas » : la nouvelle ministre fait de la lutte contre les déserts médicaux sa priorité   

Par A.M. le 23-05-2022 

https://tracker.egora.fr/u/nrd.php?p=XYBlorZBtz_360_3892734_1_3&ems_l=3848957&i=1&d=TURHZnIzZFI3NGhKVXlvaSUyRkVkWGdoVkclMkZFMFBjQWh3blV6MzRYZGMyUGQ1ViUyRmduMlp6em5oMERpVUYlMkYzc3pCUTA3elRGSTNNWEVXZDJPZHlpdDRuZyUzRCUzRA%3D%3D%7CRW4rYnJlZisyMDIyLTA1LTIzKzE3JTNBNTU%3D%7CMjAyMg%3D%3D%7CMDU%3D%7CMjM%3D%7CMTMxNDA4Mjk0%7CWFlCbG9yWkJ0eg%3D%3D%7CNWQ0NjNjMjI2MDFiYzA0MDE%3D%7C&_esuh=_11_a8992ee7f6659a3559337ff8e2b7df942d831150e62bd959a87b1a53fbd7cdbf

Lors d’une cérémonie de passation des pouvoirs organisée samedi matin au ministère de la Santé, Brigitte Bourguignon a salué l' »engagement impressionnant » de son prédécesseur face à la crise sanitaire et présenté ses priorités : lutte contre les déserts médicaux, « adaptation » du système de soins et renforcement de la prévention.

Si l’épidémie de Covid n’est pas encore terminée, une page s’est tournée au ministère de la Santé. Lors de la traditionnelle cérémonie de passation des pouvoirs, organisée samedi matin avenue de Ségur, Brigitte Bourguignon, nouvelle ministre de la Santé et de la Prévention, a rendu un hommage appuyé à Olivier Véran. « Tu as toujours su prendre des décisions de protection qu’imposaient cette situation épidémique, après avoir toujours recueilli l’avis des scientifiques, les vrais, a-t-elle déclaré. Chacun a pu mesurer ton engagement impressionnant dans cette crise, ton sang froid dans la tourmente. »

De son côté, Olivier Véran, maintenu au Gouvernement en tant que ministre délégué aux Relations avec le Parlement et à la Vie démocratique, a dit sa « fierté d’avoir été sur le pont 24 heures sur 24, sept jours sur sept, pour protéger ce que les français ont de plus précieux » et a adressé sa « reconnaissance, [ses] salutations confraternelles, amicales, familiales aux blouses blanches, aux soignants, aux hussards blancs de la République, qui ont rappelé qu’ils étaient un pilier de notre pacte social ».

https://platform.twitter.com/embed/Tweet.html?dnt=false&embedId=twitter-widget-0&features=eyJ0ZndfZXhwZXJpbWVudHNfY29va2llX2V4cGlyYXRpb24iOnsiYnVja2V0IjoxMjA5NjAwLCJ2ZXJzaW9uIjpudWxsfSwidGZ3X3NlbnNpdGl2ZV9tZWRpYV9pbnRlcnN0aXRpYWxfMTM5NjMiOnsiYnVja2V0IjoiaW50ZXJzdGl0aWFsIiwidmVyc2lvbiI6bnVsbH0sInRmd190d2VldF9yZXN1bHRfbWlncmF0aW9uXzEzOTc5Ijp7ImJ1Y2tldCI6InR3ZWV0X3Jlc3VsdCIsInZlcnNpb24iOm51bGx9fQ%3D%3D&frame=false&hideCard=false&hideThread=false&id=1527928740919091200&lang=fr&origin=https%3A%2F%2Fwww.egora.fr%2Factus-pro%2Fpolitique%2F74070-les-solutions-miracles-n-existent-pas-la-nouvelle-ministre-fait-de-la&sessionId=10f0582dc52e0fe8ffe6d2aabd3ca197b7dbd04a&theme=light&widgetsVersion=c8fe9736dd6fb%3A1649830956492&width=550px

Je quitte aujourd’hui le ministère de la crise, le ministère du quotidien des Français, avec fierté.
Un ministère qui a monopolisé l’attention, les préoccupations, les craintes, parfois les peurs, mais aussi l’espoir d’un pays tout entier. pic.twitter.com/GYAymDwtsK

— Olivier Véran (@olivierveran) May 21, 2022

Sans surprise, la nouvelle ministre a fait de « l’accès aux soins pour tous » sa priorité. « Ma feuille de route est claire, c’est celle du Président : poursuivre nos efforts pour la prévention, consolider, adapter le système de soins, en ville, à l’hôpital, avec l’enjeu particulier de cette lutte contre les déserts médicaux ». 

« Vous ne connaissez peut-être pas encore toutes mes convictions anciennes et fortes en matière d’une santé de proximité, d’une santé accessible à tous. C’est mon combat depuis des années sur le terrain », a assuré celle qui était auparavant ministre déléguée à l’Autonomie et aux Personnes âgées. « J’ai appris aussi à connaître les professionnels de santé, en particulier les médecins et les étudiants en médecine », a-t-elle tenu à préciser, en réponse à ceux qui s’inquiétaient -sur Egora, notamment- de la nomination d’une élue non professionnelle de santé avenue de Ségur.

« Je sais aussi que les solutions miracles n’existent pas face à des problèmes accumulés depuis des décennies. Jusqu’à ce que la suppression du numerus clausus produise ses effets, nous allons en particulier devoir gérer cette pénurie de médecins accélérée par une pyramide des âges vieillissante et une évolution des mentalités », a ajouté la ministre. « Les solutions, elles se construisent, territoire par territoire, avec les élus, avec les citoyens, avec les acteurs de santé de la ville et de l’hôpital », a insisté Brigitte Bourguignon.

Illustrant cette politique, Brigitte Bourguignon a effectué son premier déplacement en tant que ministre de la Santé dans une MSP du Pas-de-Calais, samedi. « Un modèle qui montre que la ruralité innove pour offrir aux Français une offre de santé de proximité et de qualité, mobilisant tous les acteurs du territoire », a-t-elle tweeté.

Pour mon premier déplacement du quinquennat, j’ai voulu visiter une maison de santé pluriprofessionnelle du Pas-de-Calais. Un modèle qui montre que la ruralité innove pour offrir aux Français une offre de santé de proximité et de qualité, mobilisant tous les acteurs du territoire pic.twitter.com/CIEg8u6GJc

— Brigitte Bourguignon (@BrigBourguignon) May 21, 2022

Publié le 23/05/2022

Brigitte Bourguignon : les premiers pas

Paris, le lundi 23 mai

https://hubtr.newsletter.jim.fr/clic132/6417/1244477/31?k=8bab0b2f8ddfefe33f1995b118148433

– Samedi matin s’est tenue la cérémonie de passation de pouvoir entre Olivier Véran et Brigitte Bourguignon nommée la veille ministre de la santé. Elle a quant à elle transmis son portefeuille de l’Autonomie à Damien Abad, promu ministre chargé des Solidarités, de l’Autonomie et des Personnes handicapées et lui-même à la Une de l’actualité en raison d’accusation de viol en cours d’investigation par le Parquet.

Accès aux soins : « mon combat »

Elle a livré un discours programme, dans lequel l’ancienne secrétaire médicale a enfourché l’accès aux soins comme cheval de bataille : « Vous ne connaissez peut-être pas encore mes convictions anciennes et fortes en matière de santé de proximité et de santé accessible à tous. C’est mon combat depuis des années sur le terrain car je viens d’un territoire rural dans un département difficile en matière de prévention et de désertification médicale ».

C’est d’ailleurs dans une maison de santé pluridisciplinaire (MSP), à Boulogne-sur-Mer où elle est députée et candidate à sa réélection, que la nouvelle ministre a effectué son premier déplacement, samedi après-midi.

Sur les concertations promises par le chef de l’État elle a promis une « nouvelle méthode dans l’écoute et la co-construction » car les « solutions se construisent territoire par territoire avec les élus, les citoyens et les acteurs de santé ».

Sur l’hôpital elle a fait part de son intention de « rendre l’hôpital plus humain avec moins de charges administratives pour les soignants » et d’établir un « nouveau pacte entre l’hôpital et la médecine de ville ».

Brigitte Bourguignon n’a pas non plus manqué de saluer l’action d’Olivier Véran et d’Agnès Buzyn en vantant la suppression du numerus clausus, le Ségur, le 100 % santé, la gestion de la crise Covid, etc.

Olivier Véran, lui, a rendu hommage « aux hussards blancs de la République qui ont rappelé qu’ils sont un pilier de notre pacte social et qui ont été la force et l’honneur de notre pays ».

Les libéraux attentistes, les hospitaliers frondeurs

Les représentants des syndicats de médecins libéraux ne semblent pas avoir d’a priori négatif vis-à-vis de la nouvelle locataire de l’avenue de Ségur, mais beaucoup, à l’image du Dr Jérôme Marty (UFML-S) ou du Dr Philippe Vermesch, l’ont mis en garde quant aux défis énormes à relever.

Les libéraux de santé (qui regroupent 11 organisations syndicales libérales de professionnels de santé) ont même fait preuve d’un certain optimisme. Ils jugent que Brigitte Bourguignon « connaît parfaitement les dossiers de la santé. Son expertise des sujets liés au grand âge en fait également une ministre sérieuse pour répondre aux enjeux de l’accès aux soins et de la dépendance ».

A l’hôpital, le commentaire est moins dithyrambique. Le collectif inter-hôpitaux estime, par la voix de l’un de ses représentants que Brigitte Bourguignon n’est pas « quelqu’un qui va changer les choses », alors qu’elle est « la députée sous Hollande qui a voté toutes les lois qui ont fait beaucoup de mal à l’hôpital public ». 

Quand Olivier Véran « se roule par terre »

Pour le Dr Jean-François Cibien, président de l’intersyndicale Action praticiens hôpital(APH) cette nomination est une mascarade « on prend les mêmes et on recommence ! On avait déjà un tiercé perdant, et on nous refait un tiercé dans le désordre ! (…) On nous a fait attendre trois semaines pour cela ? De qui se moque-t-on ? L’hôpital public est dans une situation d’effondrement cataclysmique et on nous sort le jeu des chaises musicales ! » fulmine-t-il dans le Quotidien du médecin.

« Que dire ? On part de loin, on verra. C’est un chantier énorme qui l’attend », tempère Philippe Peretti, délégué CGT du CHU de Montpellier dans le Midi Libre.

Anecdotique mais révélateur, cette nomination semble s’être faite dans la douleur pour…Olivier Véran. Se sachant sur le départ du ministère de la santé, il se serait « roulé par terre » (selon l’expression d’un conseiller du président rapportée par Le Parisien) pour conserver un poste au sein du gouvernement.

F.H.

Nomination de Brigitte Bourguignon : Des soignants chaleureux mais « vigilants »   

Par Sandy Bonin le 23-05-2022 

https://tracker.egora.fr/u/nrd.php?p=XYBlorZBtz_360_3892734_1_20&ems_l=3848957&i=1&d=TURHZnIzZFI3NGhKVXlvaSUyRkVkWGdoVkclMkZFMFBjQWh3blV6MzRYZGMyUGQ1ViUyRmduMlp6em5oMERpVUYlMkYzc3pCUTA3elRGSTNNWEVXZDJPZHlpdDRuZyUzRCUzRA%3D%3D%7CRW4rYnJlZisyMDIyLTA1LTIzKzE3JTNBNTU%3D%7CMjAyMg%3D%3D%7CMDU%3D%7CMjM%3D%7CMTMxNDA4MzEx%7CWFlCbG9yWkJ0eg%3D%3D%7CNWQ0NjNjMjI2MDFiYzA0MDE%3D%7C&_esuh=_11_076212666173fa79f76cac720aa03bdcd0e510d3c541776e4f87b315917543b4

Nommée vendredi pour succéder à Olivier Véran, Brigitte Bourguignon a été accueillie chaleureusement par les syndicats médicaux et l’Ordre des médecins. Mais les acteurs de la santé préviennent la ministre : elle sera « jugée sur ses actes ». Les soignants seront « vigilants » et « attentifs » à ce que la transformation « nécessaire » du système de santé se fasse « en coopération avec l’ensemble des acteurs ». 

Brigitte Bourguignon, nouvelle ministre de la Santé et de la Prévention a été chaudement félicitée par la plupart des syndicats médicaux mais aussi par le Conseil national de l’Ordre des médecins. « Je félicite Brigitte Bourguignon, une femme dont le parcours témoigne de son engagement profond au service de l’Etat, notamment en tant que ministre déléguée chargée de l’Autonomie et en tant que présidente de la Commission des Affaires sociales de l’Assemblée nationale », a écrit Lamine Gharbi, président de la Fédération de l’hospitalisation privée (FHP) dans un communiqué de presse.

« Brigitte Bourguignon connait parfaitement les dossiers de la santé. Son expertise des sujets liés au grand âge en fait également une ministre sérieuse pour répondre aux enjeux de l’accès aux soins et de la dépendance », saluent les Libéraux de Santé.

Brigitte Bourguignon nommée ministre de la Santé et de la Prévention

« Le passé de Mme Bourguignon en tant que secrétaire médicale puis fonctionnaire territoriale, chargée de l’aide alimentaire, sera très certainement un atout pour une connaissance concrète des problématiques de terrain des professionnels de santé » espère la Conférence Nationale des URPS-Médecins Libéraux

Pour autant, les soignants préviennent la ministre qu’elle sera attendue au tournant. « Nous jugerons sur les actes et nous appelons dès les jours prochains à la mise en place d’une conférence nationale permanente et globale regroupant l’ensemble des représentants des professionnels de santé afin de trouver, ensemble, les solutions à la crise et les voies de reconstruction de notre système sanitaire », indique le syndicat UFML dans un communiqué.

La plupart des syndicats espèrent être entendus par la ministre et attendent d’être concertés. « Les Libéraux de santé seront attentifs à la promesse formulée par le Président de la République de faire plus de place à la concertation dans ce quinquennat, en organisant notamment une grande conférence des parties prenantes. »

Olivier Véran maintenu au Gouvernement : « Je serai le ministre du ‘Avec vous' »

L’Ordre des médecins attend également de la ministre une « transformation du système de santé, en coopération avec l’ensemble de ses acteurs » et « continuera d’être vigilant ». Le syndicat Avenir Spé sera, lui, « vigilant quant à la politique qui sera menée par le nouveau Gouvernement. Une politique équitable, bienveillante à l’égard de tous les soignants pour redonner du sens à tous les métiers, dans tous les secteurs d’exercice. » « Vos défis sont nombreux et nos attentes sont hautes », ajoute le Dr Patrick Gasser, président du syndicat.

De son côté, le SML appelle la ministre « à engager au plus vite les négociations de la nouvelle convention médicale avec un investissement de 2 milliards d’Euros par an pendant 5 ans, qui doit permettre non seulement de moderniser l’exercice, mais surtout de revaloriser la médecine libérale pour restaurer l’attractivité du métier. La revalorisation du C à 45 euros est un préalable incontournable pour le SML »

Voir aussi:

https://environnementsantepolitique.fr/2022/05/20/brigitte-bourguignon-a-la-sante/

Publié par jscheffer81

Cardiologue ancien chef de service au CH d'Albi et ancien administrateur Ancien membre de Conseil de Faculté Toulouse-Purpan et du bureau de la fédération des internes de région sanitaire Cofondateur de syndicats de praticiens hospitaliers et d'associations sur l'hôpital public et l'accès au soins - Comité de Défense de l'Hopital et de la Santé d'Albi Auteur du pacte écologique pour l'Albigeois en 2007 Candidat aux municipales sur les listes des verts et d'EELV avant 2020 Membre du Collectif Citoyen Albi

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s